Fusion en sable vert et sable de résine

Dans la fusion en sable vert, le métal en provenance du haut-fourneau est coulé dans des moules pour obtenir le jet (la pièce que vous souhaitez réaliser).

Le modèle est utilisé pour réaliser la forme à vide du matériau réfractaire qui servira pour la coulée du métal. La forme est obtenue en introduisant le modèle et en compactant la terre de fonderie à l'intérieur des trames spéciales appelées mâchoires. 

Pour chaque objet que vous souhaitez produire, il est nécessaire de réaliser deux moitiés de forme. Après le compactage, le modèle est extrait et la forme est achevée dans la phase d'assemblage. 


Ensuite,  est effectuée la coulée dans les formes qui, ainsi remplies, sont refroidies et transporté dans la zone de décochage où elles sont déposées sur des grilles vibrantes sur lesquelles les crochets sont ouverts.

La fusion en sable de résine se différencie de celle en sable vert par les composants utilisés et le temps du mélange de ces derniers qui a lieu avant la mise en forme.

Cette technique utilise des résines phénoliques ou d'urée-furan qui, au contact avec un catalyseur chimique, permettent le durcissement du sable qui maintient la forme prise dans le modèle.

fusione a mano

Fusion en terre fait main

La fusion en terre fait main permet l'exécution de fusions de toutes dimensions et également de pièces à l'unité.

Ce procédé comprend les étapes suivantes :

  • Positionnement d'un support en fer sur le modèle pour l'impression de la première moitié ;
  • Remplissage de la terre au moyen de la trémie ;
  • A l'aide  d'un appareil de levage positionné au niveau de l'étrier de pression;
  • Impression de l'autre moitié avec la même opération.
  • Avec la grue ou un pont de levageles deux moitiés sont assemblées manuellement.

macchine conchigliatrici

Fusion en coquille

Les fusions en coquilles garantissent la réalisation d'éléments avec un haut niveau de précision dans la mesure où elles sont effectuées dans des moules en acier  ou en fonte.
Friber dispose 
de 4 machines de fusion en coquille en mesure de produire des objets de petites dimensions et de différents poids.
La plus grande machine à fusion en coquille 
possède une ouverture maximale des mâchoires de 1 200 millimètres.


Share by: